Généalogie

La généalogie est la pratique qui a pour objet la recherche de l'origine et de la filiation des personnes et des familles. On peut distinguer :

  • la généalogie ascendante, qui s'intéresse aux ancêtres d'une personne ;

Généalogie ascendante

C'est la démarche la plus souvent suivie : partant d'un individu on tente de retrouver tous ses ancêtres, sans privilégier une branche, en progressant génération après génération. Le nombre de personnes va donc être multiplié par 2 à chaque génération : 2 parents, 4 grands-parents, etc. En France, compte tenu des limites de l'État civil, un individu né en 1980 peut espérer trouver en moyenne 14 générations en s'arrêtant aux couples mariés vers 1600 soit environ 10 000 ascendants. C'est un chiffre très théorique : absence d'archives, accidents de l'histoire et consanguinité diviseront ce chiffre sans doute par 3 (variable selon les régions). L'objectif d'une généalogie ascendante est de mieux connaître nos origines sans privilégier un statut social par rapport à un autre.

En général on arrive à environ 4000 ancêtres. . Une variante de la généalogie ascendante consiste à ne s'intéresser qu'aux porteurs du nom du père (généalogie ascendante agnatique), formule très prisée à une époque chez les porteurs de particule ou, plus rare, à ne s'intéresser qu'à l'ascendance de la mère (généalogie ascendante cognatique).

  • la généalogie descendante, qui s'intéresse aux descendants d'une personne ;

Généalogie descendante

A partir d'un couple, le généalogiste recherche tous les descendants jusqu'à la période actuelle. L'objectif est souvent d'identifier les descendants d'une personnalité du passé.

Une variante consiste à rechercher uniquement les descendants portant le nom porté par le conjoint (généalogie descendante agnatique) . Plusieurs motivations sont possibles : le nom est rare et localisé et on veut vérifier que tous les porteurs actuels sont apparentés,… Symétriquement on peut effectuer une recherche généalogique descendante cognatique.

  • la généalogie ou lignée agnatique, qui s'intéresse uniquement à l'ascendance mâle d'une personne, celle qui transmet le patronyme ;

 

  • la lignée cognatique, généalogie d'une personne dont les ascendants ou descendants ne portent pas le même nom, en particulier parenté par les femmes ;

 

  • sans oublier la généalogie successorale, pratiquée par des professionnels (généalogistes) à la demande de notaires en charge d'une succession vacante, un pourcentage sur la succession révélée étant ensuite demandé par le généalogiste aux ayants-droit retrouvés à la suite de ses recherches (jusqu'au sixième degré de parenté collatérale selon le calcul du Code civil français).

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site