Henrie GROUES - Abbé Pierre

HISTOIRE ET GÉNÉALOGIE DE LA FAMILLE GROUÈS

et de ses alliances

par Stéphane DUPIC Généalogiste Familial

www.heredis.com 2012

GÉNÉRATION I

apierre.jpgHenri GROUÈS

1) Henri GROUÈS alias Abbé Pierre [1], Prêtre capucin, Prêtre séculier, député de Meurthe-et-Moselle, Fondateur d'Emmaüs, fils d'Antoine (1867-1938) et Eulalie PERRA (1880-1942), né à Lyon (Rhône) le 5 août 1912 [2], décédé à Paris (Paris) le 22 janvier 2007, à l'âge de quatre-vingt-quatorze ans.

Entrée au couvent en 1931 [3] : A l'âge de 19 ans, il entre au couvent des capucins et y reçoit  le nom de frère Philippe.

Donation de biens après 1938 [4] : A la mort de son père, il distribue sa part de patrimoine familial à diverses oeuvres de charité.

Ordination à Grenoble (Isère) après 1938 [5] : Nommé vicaire à la basilique Saint-Joseph de Grenoble.

Résistant entre 1939 et 1945 [6] : Engagé dans la lutte clandestine, il prend comme nom de résistant "abbé Pierre".

Mobilisation en septembre 1939 [7] : Mobilisé comme sous-officier.

Profession (Député) à (Meurthe-et-Moselle) en 1945 [8] : Elu député de Meurthe-et-Moselle aux élections législatives de 1945.

Aumônier de la Marine à Casablanca après 1945 [9] : La guerre finie, il est nommé aumônier de la Marine à Casablanca, puis à Paris.

Création d'Emmaüs en 1951 [10] : il s'installe à Neuilly-Plaisance et ouvre la première communauté de Compagnons d'Emmaüs. Les chiffonniers-bâtisseurs se financent par la collecte et la revente d'objets de récupération dès 1951.

Appel radiophonique en 1954 [11] : Lors de l'hiver 1954, le 1er février, l'abbé Pierre lance un appel à l'aide sur Radio Luxembourg. Ce véritable cri d'alarme pour les plus démunis, lancé il y a cinquante ans, génère des dons bien sûr, mais aussi la construction de cités d'urgence.

Une rue porte son nom à Limoges Landouge.

GÉNÉRATION II

2) Antoine GROUÈS, négociant et industriel soyeux, administrateur d'oeuvres de bienfaisance, fils d'Antonin (1829-1887) et Marie BROTTET (1835-1911), né à Lyon (Rhône) le 22 juillet 1867 [12], y décédé le 25 mai 1938, veille de l'Ascension, à l'âge de soixante-dix ans [13].

Il s'est marié [14], à l'âge de trente-sept ans, le 3 mars 1905 à Tarare (Rhône) avec Eulalie PERRA [15] (1880-1942).

3) Eulalie PERRA, sans profession, fille de Marius (1840-1923) et Élisabeth CHAMUSSY (1849-1939), née à Tarare (Rhône) le 18 septembre 1880 [16], décédée à Irigny (Rhône) le 4 janvier 1942, à l'âge de soixante et un ans [17].

GÉNÉRATION III

4) Antonin GROUÈS [18], marchand toilier, fils d'André (1806-1879) et Victoire COGORDAN (1802-1839), né à Saint-Paul-sur-Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence) le 8 septembre 1829 [19], décédé à Lyon (Rhône) le 21 avril 1887, à l'âge de cinquante-sept ans [20].

Il s'est marié [21], à l'âge de vingt-quatre ans, le 24 mai 1854, veille de l'Ascension à Saint-Paul-sur-Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence) avec Madeleine GROUÈS [22], née en 1837 [23], décédée en 1854, à l'âge de dix-sept ans [24].

Après environ dix ans et neuf mois de veuvage, Antonin s'est marié une seconde fois [25] [26], à l'âge de trente-cinq ans, en octobre 1864 à Grigny (Rhône) avec Marie BROTTET [27] (1835-1911).

5) Marie BROTTET, sans profession, fille d'Henri (1797-1875) et Anne FOURNET (1808-1849), née à Grigny (Rhône) le 12 septembre 1835 [28], décédée à Lyon (Rhône) le 5 mai 1911, à l'âge de soixante-quinze ans [29].

6) Marius PERRA, fabricant de mousseline, fils de François (1805-1879) et Françoise GIRIN (1810-1886), né à Saint-Loup (Rhône) le 17 juin 1840, veille de la Fête-Dieu [30], décédé à Lyon (Rhône) le 25 janvier 1923, à l'âge de quatre-vingt-deux ans [31].

Il s'est marié [32], à l'âge de trente-deux ans, le 18 juin 1872 à Romanèche-Thorins (Saône-et-Loire) avec Élisabeth CHAMUSSY [33] (1849-1939).

7) Élisabeth CHAMUSSY, sans profession, fille de Daniel (1814-1888) et Eulalie TERREL (1818-1878), née à Romanèche-Thorins (Saône-et-Loire) le 27 août 1849 [34], décédée à Irigny (Rhône) le 30 septembre 1939, à l'âge de quatre-vingt-dix ans [35].

GÉNÉRATION IV

8) André GROUÈS [36], propriétaire cultivateur, colporteur (hiver), fils d'Antoine (1781-1835) et Marie COGORDAN (1783-1824), né à Saint-Paul-sur-Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence) le 12 janvier 1806 [37], y décédé le 5 juin 1879, à l'âge de soixante-treize ans [38].

Il s'est marié [39], à l'âge de dix-neuf ans, le 19 octobre 1825 à Saint-Paul-sur-Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence) avec Victoire COGORDAN [40] [41] (1802-1839).

Après environ un an et onze mois de veuvage, André s'est marié une seconde fois [42], à l'âge de trente-cinq ans, le 13 mai 1841 à Saint-Paul-sur-Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence) avec Catherine GARCIN [43], née en 1813 [44], décédée en 1887, à l'âge de soixante-quatorze ans [45].

9) Victoire COGORDAN, sans profession, fille d'Antoine (1756-~ 1831) et Marie Anne CAPISSUCHI de BOLOGNE (1767-1841), née à Saint-Paul-sur-Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence) le 5 octobre 1802 [46], y décédée le 4 juin 1839, à l'âge de trente-six ans [47].

10) Henri BROTTET, propriétaire cultivateur et viticulteur, fabricant d'huile et de vinaigre, fils de Jean Pierre (1764-1828) et Agathe PEILLON (1760-1835), né à Grigny (Rhône) le 1er décembre 1797 [48], y décédé le 21 janvier 1875, à l'âge de soixante-dix-sept ans [49].

Il s'est marié [50], à l'âge de trente ans, le 19 octobre 1828 à Vourles (Rhône) avec Anne FOURNET [51] (1808-1849).

11) Anne FOURNET, sans profession, fille de Jean, Didier (1778-1826) et Andrée, Benoîte MERIE (1778-1834), née à Vourles (Rhône) le 21 août 1808 [52], décédée à Grigny (Rhône) le 14 septembre 1849, à l'âge de quarante et un ans [53].

12) François PERRA [54], négociant en vins et charbons, fils de François (1766-1823) et Antoinette GIRIN (1772-1843), né à Saint-Loup (Rhône) le 31 octobre 1805, veille de la Toussaint [55], y décédé le 20 mars 1879, à l'âge de soixante-treize ans [56].

Il s'est marié [57], à l'âge de vingt-six ans, le 26 février 1832 à Saint-Loup (Rhône) avec Françoise GIRIN [58], sa cousine au 3ème degré [59] (1810-1886).

13) Françoise GIRIN [60], sans profession, fille de Jean François (1780-1848) et Michèle, Sophie TIXIER (1785-1860), née à Saint-Loup (Rhône) le 24 août 1810 [61], y décédée le 5 février 1886, à l'âge de soixante-quinze ans [62].

14) Daniel CHAMUSSY, directeur gérant des mines de manganèse, fils de Joseph (1782-1851) et Éléonore PITIOT (1786-1844), né à Lay (Loire) le 5 septembre 1814 [63], décédé à Romanèche-Thorins (Saône-et-Loire) le 6 novembre 1888, à l'âge de soixante-quatorze ans [64].

Il s'est marié [65], à l'âge de trente et un ans, le 21 août 1846 à Villié-Morgon (Rhône) avec Eulalie TERREL [66] (1818-1878).

15) Eulalie TERREL, sans profession, fille de Jean Baptiste (1764-1849) et Marie Antoinette DESBLANC (1783-1829), née à Villié-Morgon (Rhône) le 15 mai 1818, avant-veille de la Trinité [67], décédée à Romanèche-Thorins (Saône-et-Loire) le 15 août 1878, à l'âge de soixante ans [68].

GÉNÉRATION V

16) Antoine GROUÈS, cultivateur, fils de Joseph ((c) 1748-1826) et Marguerite GROUÈS ((c) 1747-1811), né à Saint-Paul-sur-Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence) le 5 novembre 1781 [69], y décédé le 10 juillet 1835, à l'âge de cinquante-trois ans [70].

Il s'est marié [71], à l'âge de dix-sept ans, le 9 avril 1799 à Saint-Paul-sur-Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence) avec Marie COGORDAN [72] (1783-1824).

17) Marie COGORDAN [73] [74], sans profession, fille d'André et Anne Marie RICHAUD (†1813), née à Saint-Paul-sur-Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence) le 14 mai 1783 [75], y décédée le 31 août 1824, à l'âge de quarante et un ans [76].

18) Antoine COGORDAN [77], cultivateur, notaire, fils de Joseph et Magdeleine SIGNORET, né à Saint-Paul-sur-Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence) le 24 août 1756 [78], y décédé vers 1831, à l'âge de soixante-quatorze ans environ [79].

Il s'est marié [80] [81], à l'âge de quarante-trois ans, en juin 1800 à Saint-Paul-sur-Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence) avec Marie Anne CAPISSUCHI de BOLOGNE [82] (1767-1841).

Antoine s'est uni une seconde fois avec Thérèse GARNIER, décédée avant le 8 juin 1800, jour de la Trinité [83].

19) Marie Anne CAPISSUCHI de BOLOGNE [84], sans profession, fille d'Antoine et Victoire FORTOUL, née à Saint-Paul-sur-Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence) le 18 juillet 1767 [85], y décédée le 3 avril 1841, veille du dimanche des Rameaux, à l'âge de soixante-treize ans [86].

20) Jean Pierre BROTTET, cultivateur, marchand, fils de Jacques et Jeanne PERRET, né à Oullins (Rhône) le 2 septembre 1764 [87], décédé à Grigny (Rhône) le 29 octobre 1828, à l'âge de soixante-quatre ans [88].

Il s'est marié religieusement à l'âge de vingt-sept ans, [89] le 12 juin 1792 à Grigny (Rhône) avec Agathe PEILLON [90] [91] (1760-1835).

21) Agathe PEILLON, sans profession, fille d'Odet (1723-1779) et Jeanne PEILLON (1720-1808), née à Grigny (Rhône) le 8 mars 1760 [92], y décédée le 11 mai 1835, à l'âge de soixante-quinze ans [93].

22) Jean, Didier FOURNET, cultivateur, fils de Didier et Benoîte CAILLIAT, né à Vourles (Rhône) le 23 juin 1778 [94], y décédé le 8 septembre 1826, à l'âge de quarante-huit ans [95].

Il s'est marié [96], à l'âge de vingt-huit ans, le 5 novembre 1806 à Vourles (Rhône) avec Andrée, Benoîte MERIE [97] (1778-1834).

23) Andrée, Benoîte MERIE, sans profession, fille de Benoît et Marguerite CHAMBRY, née à Messimy (Rhône) le 1er septembre 1778 [98], décédée à Vourles (Rhône) le 29 juillet 1834, à l'âge de cinquante-cinq ans [99].

24) François PERRA, marchand toilier, fils de Benoît (1731-1813) et Anne PEILLON (1727-1794), né à Saint-Forjeux (Rhône) le 7 février 1766 [100], décédé à Gleizé (Rhône) le 11 février 1823, jour de mardi gras, à l'âge de cinquante-sept ans [101].

Il s'est marié religieusement à l'âge de vingt-cinq ans, [102] le 8 juin 1791 à Saint-Loup (Rhône) avec Antoinette GIRIN [103] (1772-1843).

25) Antoinette GIRIN, sans profession, fille de Jean Marie et Louise GIRIN, née à Saint-Loup (Rhône) le 20 mars 1772 [104], y décédée le 6 mars 1843, à l'âge de soixante-dix ans [105].

26) Jean François GIRIN, négociant, fils de Jean François (1752-1815) et Antoinette SOLY (1756-1814), né à Saint-Loup (Rhône) le 18 mars 1780, veille du dimanche des Rameaux [106], y décédé le 4 juillet 1848, à l'âge de soixante-huit ans [107].

Il s'est marié [108], à l'âge de vingt-sept ans environ, vers 1808 avec Michèle, Sophie TIXIER alias Tissier [109] (1785-1860).

27) Michèle, Sophie TIXIER alias Tissier, sans profession, fille de Benoît et Anne BERTHELOT, née à Neulise (Loire) le 27 novembre 1785 [110], décédée à Saint-Loup (Rhône) le 6 juin 1860, veille de la Fête-Dieu, à l'âge de soixante-quatorze ans [111].

28) Joseph CHAMUSSY [112], filateur de coton, gouverneur de la mine de manganèse, fils de Claude (°1754) et Françoise DEVILLAINE (°1761), né à Pradines (Loire) le 30 septembre 1782 [113], décédé à Romanèche-Thorins (Saône-et-Loire) le 27 mars 1851, à l'âge de soixante-huit ans [114].

Il s'est marié [115] [116], à l'âge de vingt-neuf ans, le 14 août 1812 à Lyon (Rhône) avec Éléonore PITIOT [117] (1786-1844).

29) Éléonore PITIOT, sans profession, fille de Michel (†1794) et Bonne MARTIN, née à Lyon (Rhône) le 29 décembre 1786 [118], décédée à Romanèche-Thorins (Saône-et-Loire) le 11 mai 1844, à l'âge de cinquante-sept ans [119].

30) Jean Baptiste TERREL, viticulteur, marchand de vin, fils de Philibert et Marie Marguerite AUVIGNÉ, né à Villié-Morgon (Rhône) le 9 septembre 1764 [120], y décédé le 3 août 1849, à l'âge de quatre-vingt-quatre ans [121].

Il s'est marié [122], à l'âge de trente-sept ans environ, vers 1802 avec Marie Antoinette DESBLANC [123] (1783-1829).

31) Marie Antoinette DESBLANC, sans profession, fille de Claude et Claudine BOURDON, née à La Roche-Vineuse (Saône-et-Loire) le 20 décembre 1783 [124], décédée à Villié-Morgon (Rhône) le 27 octobre 1829, à l'âge de quarante-cinq ans [125].

GÉNÉRATION VI

32) Joseph GROUÈS [126] [127], laboureur, fils d'Antoine et Marguerite IMBERT, né en 1748 [128], décédé le 10 décembre 1826 [129].

Il s'est uni avec Marguerite GROUÈS [130] ((c) 1747-1811).

33) Marguerite GROUÈS [131], fille d'Esprit et Marguerite AUDIFFRED, née en 1747 [132], décédée le 27 septembre 1811 [133].

34) André COGORDAN [134] [135], docteur en médecine.

Il s'est uni avec Anne Marie RICHAUD (†1813).

35) Anne Marie RICHAUD, décédée le 21 avril 1813 [136].

36) Joseph COGORDAN [137].

Il s'est uni avec Magdeleine SIGNORET .

37) Magdeleine SIGNORET.

38) Antoine CAPISSUCHI.

Il s'est uni avec Victoire FORTOUL .

39) Victoire FORTOUL.

40) Jacques BRETTET.

Il s'est uni avec Jeanne PERRET .

41) Jeanne PERRET, fille de Jean Claude et Fleurie DUCREUX.

42) Odet PEILLON, voiturier par eau, né à Grigny (Rhône) en 1723 [138], y décédé en 1779, à l'âge de cinquante-six ans [139].

Il s'est marié religieusement à l'âge de vingt et un ans, [140] le 14 janvier 1744 à Millery (Rhône) avec Jeanne PEILLON [141] [142] (1720-1808).

43) Jeanne PEILLON, née à Millery (Rhône) en 1720 [143], décédée à Grigny (Rhône) en 1808, à l'âge de quatre-vingt-sept ans [144].

44) Didier FOURNET.

Il s'est uni avec Benoîte CAILLIAT .

45) Benoîte CAILLIAT, fille de Jean et Marie FAVRE.

46) Benoît MERIE.

Il s'est uni avec Marguerite CHAMBRY .

47) Marguerite CHAMBRY.

48) Benoît PERRA, marchand toilier, né à Saint-Loup (Rhône) le 7 octobre 1731 [145], y décédé le 23 avril 1813, à l'âge de quatre-vingt-un ans [146] [147].

Il s'est uni avec Anne PEILLON [148] (1727-1794).

49) Anne PEILLON, fille de Pierre et Marguerite VIAL, née à Alix (Rhône) en 1727 [149], décédée en 1794, à l'âge de soixante-sept ans [150].

50) Jean Marie GIRIN.

Il s'est uni avec Louise GIRIN .

51) Louise GIRIN.

52) Jean François GIRIN, fils de Jean Marie et Louise GIRIN, né à Saint-Loup (Rhône) le 30 avril 1752 [151], y décédé le 5 mars 1815, à l'âge de soixante-deux ans [152].

Il s'est uni avec Antoinette SOLY (1756-1814).

53) Antoinette SOLY, fille de Joseph et Marguerite PERONNET, née en 1756 [153], décédée en 1814, à l'âge de cinquante-huit ans [154].

54) Benoît TISSIER.

Il s'est uni avec Anne BERTHELOT .

55) Anne BERTHELOT.

56) Claude CHAMUSSY [155], marchand et propriétaire, né à Pradines (Loire) le 21 janvier 1754 [156].

Il s'est marié religieusement à l'âge de vingt-six ans, [157] le 1er février 1780 à Saint-Victor-sur-Rhins (Loire) avec Françoise DEVILLAINE (°1761).

57) Françoise DEVILLAINE, fille d'Antoine et Marguerite DONZY, née à Thizy (Rhône) le 17 octobre 1761 [158].

58) Michel PITIOT, chirurgien des hôpitaux de Lyon, décédé le 3 janvier 1794 [159] [160].

Il s'est uni avec Bonne MARTIN .

59) Bonne MARTIN.

60) Philibert TERREL.

Il s'est uni avec Marie Marguerite AUVIGNÉ .

61) Marie Marguerite AUVIGNÉ.

62) Claude DESBLANC.

Il s'est uni avec Claudine BOURDON .

63) Claudine BOURDON.

GÉNÉRATION VII

64) Antoine GROUÈS [161], cultivateur.

Il s'est uni avec Marguerite IMBERT .

65) Marguerite IMBERT.

66) Esprit GROUÈS [162], négociant.

Il s'est uni avec Marguerite AUDIFFRED .

67) Marguerite AUDIFFRED.

82) Jean Claude PERRET.

Il s'est uni avec Fleurie DUCREUX .

83) Fleurie DUCREUX.

90) Jean CAILLIAT.

Il s'est uni avec Marie FAVRE .

91) Marie FAVRE.

98) Pierre PEILLON.

Il s'est uni avec Marguerite VIAL .

99) Marguerite VIAL.

104) Jean Marie GIRIN : Voir en 50

105) Louise GIRIN : Voir en 51

106) Joseph SOLY.

Il s'est uni avec Marguerite PERONNET .

107) Marguerite PERONNET.

114) Antoine DEVILLAINE, négociant.

Il s'est uni avec Marguerite DONZY .

115) Marguerite DONZY.

©º°¨¨°º©

 

--INDEX--

(Meurthe-et-Moselle), 3

Alix (Rhône), 7

AUDIFFRED, Marguerite, 7, 8

AUVIGNÉ, Marie Marguerite, 6, 8

BERTHELOT, Anne, 6, 7

BOURDON, Claudine, 6, 8

BRETTET, Jacques, 5, 7

BROTTET, Henri, 4

BROTTET, Jean Pierre, 4, 5

BROTTET, Marie, 3, 4

CAILLIAT, Benoîte, 5, 7

CAILLIAT, Jean, 7, 8

CAPISSUCHI de BOLOGNE, Marie Anne, 4, 5

CAPISSUCHI, Antoine, 5, 7

Casablanca, 3

CHAMBRY, Marguerite, 6, 7

CHAMUSSY, Claude, 6, 7

CHAMUSSY, Daniel, 4, 5

CHAMUSSY, Élisabeth, 3, 4

CHAMUSSY, Joseph, 5, 6

chirurgien des hôpitaux de Lyon, 8

COGORDAN, André, 5, 7

COGORDAN, Antoine, 4, 5

COGORDAN, Joseph, 5, 7

COGORDAN, Marie, 4, 5

COGORDAN, Victoire, 3, 4

cultivateur, 5, 8

cultivateur, marchand, 5

cultivateur, notaire, 5

DESBLANC, Claude, 6, 8

DESBLANC, Marie Antoinette, 5, 6

DEVILLAINE, Antoine, 8

DEVILLAINE, Françoise, 6, 8

directeur gérant des mines de manganèse, 5

docteur en médecine, 7

DONZY, Marguerite, 8

DUCREUX, Fleurie, 7, 8

fabricant de mousseline, 4

FAVRE, Marie, 7, 8

filateur de coton, gouverneur de la mine de manganèse, 6

FORTOUL, Victoire, 5, 7

FOURNET, Anne, 4

FOURNET, Didier, 5, 7

FOURNET, Jean, Didier, 4, 5

GARCIN, Catherine, 4

GARNIER, Thérèse, 5

GIRIN, Antoinette, 4, 6

GIRIN, Françoise, 4

GIRIN, Jean François, 4, 6, 7

GIRIN, Jean Marie, 6, 7

GIRIN, Louise, 6, 7

Gleizé (Rhône), 6

Grenoble (Isère), 3

Grigny (Rhône), 4, 5, 7

GROUÈS, André, 3, 4

GROUÈS, Antoine, 3, 4, 5, 6, 8

GROUÈS, Antonin, 3

GROUÈS, Esprit, 7, 8

GROUÈS, Henri, 3

GROUÈS, Joseph, 5, 6

GROUÈS, Madeleine, 3

GROUÈS, Marguerite, 5, 6, 7

IMBERT, Marguerite, 6, 8

Irigny (Rhône), 3, 4

La Roche-Vineuse (Saône-et-Loire), 6

laboureur, 6

Lay (Loire), 5

Lyon (Rhône), 3, 4, 6

marchand et propriétaire, 7

marchand toilier, 3, 6, 7

MARTIN, Bonne, 6, 8

MERIE, Andrée, Benoîte, 4, 6

MERIE, Benoît, 6, 7

Messimy (Rhône), 6

Millery (Rhône), 7

négociant, 6, 8

négociant en vins et charbons, 4

négociant et industriel soyeux, administrateur d'oeuvres de bienfaisance, 3

Neulise (Loire), 6

Oullins (Rhône), 5

Paris (Paris), 3

PEILLON, Agathe, 4, 5

PEILLON, Anne, 6, 7

PEILLON, Jeanne, 5, 7

PEILLON, Odet, 5, 7

PEILLON, Pierre, 7, 8

PERONNET, Marguerite, 7, 8

PERRA, Benoît, 6, 7

PERRA, Eulalie, 3

PERRA, François, 4, 6

PERRA, Marius, 3, 4

PERRET, Jean Claude, 7, 8

PERRET, Jeanne, 5, 7

PITIOT, Éléonore, 5, 6

PITIOT, Michel, 6, 8

Pradines (Loire), 6, 8

Prêtre capucin, Prêtre séculier, député de Meurthe-et-Moselle, Fondateur d'Emmaüs, 3

propriétaire cultivateur et viticulteur, fabricant d'huile et de vinaigre, 4

propriétaire cultivateur, colporteur (hiver), 4

RICHAUD, Anne Marie, 5, 7

Romanèche-Thorins (Saône-et-Loire), 4, 5, 6

Saint-Forjeux (Rhône), 6

Saint-Loup (Rhône), 4, 5, 6, 7

Saint-Paul-sur-Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence), 3, 4, 5

Saint-Victor-sur-Rhins (Loire), 8

sans profession, 3, 4, 5, 6

SIGNORET, Magdeleine, 5, 7

SOLY, Antoinette, 6, 7

SOLY, Joseph, 7, 8

Tarare (Rhône), 3

TERREL, Eulalie, 4, 5

TERREL, Jean Baptiste, 5, 6

TERREL, Philibert, 6, 8

Thizy (Rhône), 8

TISSIER, Benoît, 6, 7

TIXIER, Michèle, Sophie, 4, 6

VIAL, Marguerite, 7, 8

Villié-Morgon (Rhône), 5, 6

viticulteur, marchand de vin, 6

voiturier par eau, 7

Vourles (Rhône), 4, 5, 6

 

 

 

§o--o§

 

[1] Cinquième d'une famille de huit enfants.

A l'âge de 19 ans, Henri Grouès entre au couvent des capucins et y reçoit le nom de frère Philippe.

A la mort de son père, il distribue sa part de patrimoine familial à diverses oeuvres de charité, avant d'être nommé vicaire à la basilique Saint-Joseph de Grenoble.

La guerre déclarée, il est mobilisé comme sous-officier avant de devenir aumônier de l'orphelinat de l'Assisstance publique à la Côte-Saint-André, dans le Vercors. Le maquis du Vercors et le la Chartreuse est actif, et le père Philippe s'engage dans la lutte clandestine; Il prend comme nom de résistant "abbé Pierre", pseudonyme qui lui restera.

La guerre finie, il est nommé aumônier de la Marine à Casablanca, puis à Paris. Son intérêt pour les questions sociales fait qu'il se présente aux élections législatives de 1945, où il est élu député de Meurthe et Moselle.

Dans le même temps, il s'installe à Neuilly-Plaisance et ouvre la première communauté de Compagnons d'Emmaüs. Les chiffonniers-bâtisseurs se financent par la collecte et la revente d'objets de récupération dès 1951.

Lors de l'hiver 1954, le 1er février, l'abbé Pierre lance un appel à l'aide sur Radio Luxembourg. Ce véritable cri d'alarme pour les plus démunis, lancé il y a cinquante ans, génère des dons bien sûr, mais aussi la construction de cités d'urgence.

[2] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[3] id.

[4] id.

[5] id.

[6] id.

[7] id.

[8] id.

[9] id.

[10] id.

[11] id.

[12] id.

[13] id.

[14] id.

[15] Leur union dura environ 33 ans et 3 mois

[16] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[17] id.

[18] Personnes liées : Éléonore GROUÈS (Sœur) : Lien probable - Madeleine GROUÈS (A un lien individuel) : Cousins éloignés.

[19] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[20] id.

[21] id.

[22] Personne liée : Antonin GROUÈS (A un lien individuel) : Cousins éloignés.

[23] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[24] id.

[25] La date est le 2 ou le 5 octobre 1864

[26] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[27] Leur union dura environ 22 ans et 6 mois

[28] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[29] id.

[30] id.

[31] id.

[32] id.

[33] Leur union dura environ 50 ans et 7 mois

[34] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[35] id.

[36] Propriétaire cutivateur à la belle saison et colporteur l'hiver.

[37] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[38] id.

[39] id.

[40] Leur union dura environ 13 ans et 7 mois

[41] Il a environ 3 ans et 3 mois de moins qu'elle

[42] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[43] Leur union dura environ 38 ans et 1 mois

[44] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[45] id.

[46] id.

[47] id.

[48] id.

[49] id.

[50] id.

[51] Leur union dura environ 20 ans et 11 mois

[52] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[53] id.

[54] Personne liée : Françoise GIRIN (A un lien individuel) : Nièce à la mode de Bretagne.

[55] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[56] id.

[57] id.

[58] Leur union dura environ 47 ans et 1 mois

[59] Via : Jean Marie GIRIN

[60] Personne liée : François PERRA (A un lien individuel) : Nièce à la mode de Bretagne.

[61] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[62] id.

[63] id.

[64] id.

[65] id.

[66] Leur union dura environ 32 ans

[67] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[68] id.

[69] id.

[70] id.

[71] id.

[72] Leur union dura environ 25 ans et 5 mois

[73] d'une famille originaire de Saint-Paul

[74] Personne liée : Antoine COGORDAN (A un lien individuel) : Cousins issus de germains.

[75] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[76] id.

[77] Personne liée : Marie COGORDAN (A un lien individuel) : Cousins issus de germains.

[78] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[79] id.

[80] La date est le 2 ou le 8 juin 1800

[81] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[82] Leur union dura environ 30 ans et 7 mois

[83] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[84] Elle appartiendrait à un rameau ayant donné des cardinaux et des évêques.

[85] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[86] id.

[87] id.

[88] id.

[89] id.

[90] Leur union dura environ 36 ans et 4 mois

[91] Il a environ 4 ans et 5 mois de moins qu'elle

[92] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[93] id.

[94] id.

[95] id.

[96] id.

[97] Leur union dura environ 19 ans et 10 mois

[98] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[99] id.

[100] id.

[101] id.

[102] id.

[103] Leur union dura environ 31 ans et 8 mois

[104] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[105] id.

[106] id.

[107] id.

[108] id.

[109] Leur union dura environ 40 ans et 6 mois

[110] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[111] id.

[112] Filateur de coton à son mariage, il est par la suite nommé gouverneur de la mine de manganèse de Romanèche ; son fils, Daniel, en sera directeur gérant.

Au XIXe siècle, Romanèche-Thorins près de Mâcon comptait quatre mines de manganèse. Le manganèse - "savon du verrier" - servant à blanchir le verre, était surtout utilisé dans la sidérurgie et la faïencerie.

Le gisement de Romanèche est évoqué dans un édit de Charles VI datant de 1413 ; les mines de Romanèche ont fermé en 1919.

[113] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[114] id.

[115] L'époux est filateur de coton au mariage.

[116] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[117] Leur union dura environ 31 ans et 9 mois

[118] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[119] id.

[120] id.

[121] id.

[122] id.

[123] Leur union dura environ 27 ans et 10 mois

[124] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[125] id.

[126] laboureur à Saint-Paul, il a épousé une cousine.

[127] Personne liée : Marguerite GROUÈS (Cousine).

[128] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[129] id.

[130] Il a environ 1 an de moins qu'elle

[131] Personne liée : Joseph GROUÈS (Cousin).

[132] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[133] id.

[134] Il est probablement, selon le travail de recherche effectué par Joseph Valynseele et Denis Grando, le frère de Joseph Cogordan (n°36), allié à Magdeleine Signoret (n°37). De fait, Marie Cogordan (n°17) et Antoine Cogordan (n°18) sont cousins issus de germains.

[135] Personne liée : Joseph COGORDAN (Frère) : Lien probable.

[136] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[137] Personne liée : André COGORDAN (Frère) : Lien probable.

[138] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[139] id.

[140] id.

[141] Leur union dura environ 35 ans

[142] Il a environ 3 ans de moins qu'elle

[143] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[144] id.

[145] id.

[146] id.

[147] Marchand toilier au décès.

[148] Il a environ 4 ans et 9 mois de moins qu'elle

[149] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[150] id.

[151] id.

[152] id.

[153] id.

[154] id.

[155] La famille Chamussy est originaire de Pradines, dans le département de la Loire. La famille a été remontée jusqu'à la fin du XVIe siècle.

[156] Source : A0001 - Généalogie-Magazine - Rubrique Ascendance par Myriam Provence - N°236 - pages 34 à 39

[157] id.

[158] id.

[159] id.

[160] Il est fusillé le 3 janvier 1794.

[161] cultivateur à Saint-Paul, devenu depuis 1998 Saint-Paul-sur-Ubaye dans le département des Alpes-de-Haute-Provence (avant 1977, département des Basses-Alpes).

Saint-Paul fut possession desducs de Savoie de 1388 à 1713, et a souffert des guerres de Religion au XVIe siècle.

[162] négociant à Saint-Paul